Bellotonnia (Beltaine).

Bellotonnia (Beltaine).

Bellotonnia (Beltaine).

Le plein printemps, époque de l'année où tout revêt un caractère d'espoir. Un renouveau de la lumière comme une promesse, un point de stabilité au terme de cette course à la vie. Les places sont désormais tenues dans le développement de la vie manifestée et la porte de l'avenir s'ouvre grandement. La procréation, le geste magistral vers la perpétuité de l'existence appelle l'esprit au-delà de la difficulté des apparences. Ainsi, survient le temps des espoirs les plus grands, un moment où l'esprit engendre la vue intérieure à des dimensions infinies. Rien n'est acquis, mais on sait désormais qu'il y aura une suite, et on se tient prêt à braver les difficultés grâce à l'envie d'atteindre la réalisation supérieure. Bellotennia est le temps de la foi, de cette conviction intérieure qui nous permet de voir clair là tout était si sombre.

bougie-1060999377-1311079.jpg

Bellotennia est un événement dans la partie diurne de l'année, à cet instant s’exprime une maturité d’expansion de la vie par la lumière renaissante jour après jour. L’univers part d’un cri, un son indescriptible qui devient le point, un point qui s’exprimera en multitude de parties. D’une clameur est reconnu l’espace et l’espace se mesure en temps séquentiel. Ce concept, nous l’avons divisé en millénaires, en siècles, mois, journées, minutes, secondes, fraction d’instantané... Le temps est insaisissable, infini, comme l’espace. Au sein du son primordial prend naissance la lumière qui révèle l’espace. Dans de nombreuses traditions la vie prend acte par le son, nommé le verbe. Mais il peut tout aussi bien être nommé syllabe germe (Bîja en sanscrit), ou encore son primordial. Dans tout rituel, individuel ou collectif, le son est d’autant plus fondamental qu’il est lié au sacré par des paroles choisies. Lorsque la lumière se développe dans le sens des cinq horizons, le son s’y englouti et devient le point, l’espace manifesté. Lorsqu’il y a réalisation d’un changement, celui-ci devient la transmutation en pleine lumière, alors le concept « temps » est révélé. C’est la graduation des changements entre lumière et obscurité qui crée les séquences du temps. Avant de compter le temps, il était déjà existant potentiellement, de même qu’avant l’expansion de la lumière une forme d’espace existait potentiellement. Bellotennia est la marque d’un développement réalisé. Le développement était déjà présent dans la clameur de Teutatos à l’équinoxe, il ne s’agit donc que d’une réalisation plus profonde, plus lumineuse.

article-systeme-extra-solaire.jpg

Bellenos, maître de Bellotennia est la révélation de l’expansion de l’espace par la lumière. Il devient donc naturellement le guide de ceux qui suivent les chemins de la Connaissance. La clameur des guerriers de Teutatos est absorbée par la sagesse des druides. Après le temps des guerriers vient celui des magistrats, ceux qui légifèrent par la loi apaisante. Ce mouvement provient d’un besoin de règles pour préserver la vie lorsque la guerre à épuisé la nécessité de régénérescence. Les hommes de sagesse sont naturellement dotés d’enseignements permettant de retrouver une stabilité perdue. La partition des hommes de sagesse suit donc temporellement celles des hommes d’honneur.

druide11.jpg

Pour les adeptes d’un rituel lié à une déité spécifique, Belenos est nécessairement invoqué en préambule de sorte a officier comme éclaireur du rituel qui suivra. Il est en quelque sorte le maître des hommes de sagesse guidant tout pratiquant vers sa déité inspiratrice. Pour ceux qui se destinent à la partition de sagesse, il est le pilier de toute évolution. Le son est à l’origine du souffle. La voie des adeptes qui tendent à la pratique corporelle spirituelle passera impérativement par la maîtrise du souffle. Comme un guerrier qui chante un chant de marche, un adepte de la voie spirituelle du corps (yogi en sanscrit) doit dominer les mouvement de l’air, ceux qui transitent par la gorge comme ceux qui irriguent la moindre des cellules qui le compose. Tel le soleil de Belenos qui irradierait des millions d’êtres de sa lumière, un adepte de la voie du corps insuffle la vie à des millions de cellules. A quoi servirait le soleil sans les mondes qui bénéficient de ses rayons ? Vivrions nous sans ces millions de cellules qui nous composent ? La gorge est un canal étroit entre la tête et le tronc, entre le pouvoir de décision et celui d’accomplir. C’est un centre ou tout transite : air, nourriture, système nerveux. C’est un centre d’échange incontournable pour la vie. Contrôler son souffle c’est contrôler sa vie. Teutatos est une grande énergie, une énergie qui, disciplinée, est très précieuse pour ce travail et les adeptes qui s’y emploient.

premyogi-e1329403084160.jpg

Ainsi, Belenos est le maître des émotions. Suivant leur teinte, par les jeux de la lumière, elles sont reconnues comme plaisantes ou non. Cette fête de Bellotennia peut être considérée comme la célébration de l’émotionnel, des attractions qui se distinguent au grand jour. Le fait de faire deux feux et de faire passer entre les deux, êtres humains et bétails, revient a effectuer une reconnaissance des deux profils. Cette étape de l’évolution indique qu’il n’y a pas qu’une vision de la vérité. Au minimum, elle revêt deux aspects opposés par rapport à notre condition d’existence tendue entre espace et temps. Cette célébration annuelle est l’ouverture à la double réalité de la vie : l’aspect absolu, impalpable et l’aspect conventionnel, fugace. Entre une fête de Bellotennia et une autre fête de Bellotennia, nous évoluons dans un changement perpétuel sans que les étoiles ne semblent bouger...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×