Le cœur de Brocéliande.

  • Par
  • Le 01/11/2015
  • Commentaires (0)

Le cœur de Brocéliande.

 

Dans la forêt de Brocéliande, durant la nuit obscure,

chaque branche d'arbre est un obstacle. 

Celui qui écoute le murmure du ruisseau progressera sans encombre. 

Lorsque l'aurore viendra, il réaliser la source pure. 

Tel un reflet de Connaissance le miroir de Baranton lui apparaîtra,

offert comme le cœur même de la sagesse du Druide.

 

Fontaine

 

Le Soi universel, Dieu, notre nature fondamentale, autant de nominatifs qui en aucun cas ne peuvent être confondus avec l'égo, le "moi, je..." individuel.

Et pourtant, comment réaliser le Soi universel sans l'égo ?

Perception, identification et compréhension sont les constituants de l'égo. Ils sont des outils reliant l'humain au divin, le relatif à l'absolu.

Lorsque l'égo cesse de se placer au centre du monde, comme l'acteur principal d'une pièce de théâtre, lorsqu'il cesse de se considérer comme un pôle d'attraction et se contente de maintenir son attention sur sa propre source intérieur, alors, il n'est plus un sujet qui perçoit un objet. L'être devient le miroir de vérité.

Le cœur de Brocéliande

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site