Ambiuolcios (imbolc).

Ambiuolcios (Imbolc).

 

Imbolc, la dernière phase de l'hiver, cette période de l'année qui est féconde du renouveau printanier. Et, bien sûr, qui dit fécondité parle de la Mère, Dana, et de Brigitt, l'expression du rituel de la fête d'Imbolc. Il m'a toujours paru étrange, voir dérangeant, que les rituels effectués par les divers groupes druidiques que j'ai rencontrés, soient officiés par des hommes en cette fête à caractère féminin. Car s'il est un moment dans la rouelle annuelle qui est de suprématie féminine, c'est bien Imbolc. J'ai souvent pensé que les humains du sexe masculin devraient au minimum se placer en retrait lors de ces célébrations, de sorte à céder la direction des rituels a celles qui sont les représentantes de la fécondité, les femmes. Peut être même devraient-elles avoir une partie de la fête exécutée exclusivement entre elles. Tel serait honoré le mystère de la Mère des mères, de la féminité. Mais la sagesse qui guide les esprits hors des apparences et conventions est loin d'être accomplie même par les druides d'aujourd'hui. Le dualisme est encore tout puissant et l'énergie masculine incarnée refuse encore souvent de céder le pas à l'énergie féminine moins affirmée mondaine ment. Une peur viscérale ou un orgueil mal placé peut être...? Précisons que je ne milite pas pour un égalitarisme stupide qui pousserait à tout partager. Le pôle masculin est celui qui correspond au "corps grossier" de la vie, à l'affirmation des réalisations mondaine. Il est naturel qu'il soit donc plus voyant. Mais une fête sur huit, et ce pour reconnaître et accepter l'expression féminine comme maître dans sa vocation première, engendrer la vie d'un nouveau cycle... Ce serait non seulement bienvenu au regard de la nature, mais ô combien une reconnaissance respectueuse à l'égard de Dana. C'est à croire que bon nombre des hommes oublient que sans une femme, il ne serait pas...

 

Suivant le cycle de la rouelle des saisons, Imbolc succède donc au solstice hivernal et à la Samonios. Les trois fêtes de l'hiver expriment le passage dans la mort comme nous l'avons exposé dans les articles des années précédentes. la Samonios est symboliquement la perte du corps matériel, ou corps grossier, ou encore corps mondain. Cernunos marque l'arrêt de la vie par les fonctions physiologiques des êtres quels qu'ils soient. Ainsi, dans ces fonctions vitales perdues, c'est aussi l'arrête des organes essentiels du corps avec les fonctions subtils qu'ils détiennent. Les cinq sens s'arrêteront progressivement avec les consciences qui y sont liées. Cet arrêt se fait plus ou moins progressivement suivant l'entrainement spirituel à travers les méditations dirigées que le mourant aura effectué de son vivant. Puis vient le tour du courant de l'esprit, la conscience du "moi" de s'éteindre à la suite du dernier sens physique. Le dernier lien avec le monde se rompt pour faire place à un état de sommeil profond. Nous avons vu également que Esus "rappelait" la conscience au solstice. Une conscience sans support, sans substance ni référence qui va subir le jeu d'illusions subtiles semblables aux rêves, ou aux cauchemars, suivant les empreintes et tendances passées ressurgissantes. Une sorte de corps de rêve se dessine comme un mental sans caractéristiques propre dans le néant de la mort. Puis Dana et ses servantes attirent ce corps mental à prendre forme matériellement à travers elle. Imbolc est la célébration de ce passage qu'il faut aspirer à s'accomplir dans la pureté de sorte à ce que la vie émergeant du néant soit de bonne augure. Imbolc est en quelque sorte le rêve qui devient une réalité formelle, et seule une volonté toute féminine le permet. Sans le pôle féminin, la vie ne serait qu'un rêve sans fin dans lequel la conscience demeurerait bloqué sur des chimères terribles. C'est les caractéristique d'attraction de la féminité qui attirent les potentialités de vie à se manifester. Ses atouts captivants, ses attributs de douceur sont pour l'énergie lumineuse tel un arc en ciel dans des nuages sombres.

 

De cette fête toute féminine de nombreux enseignements pourraient être envisager. N'étant pas qualifié par le genre pour cela, nous nous contenterons des bases. Cette célébration du retour de la vie grâce à la fécondité est la réunion de tous les aspects féminins et plus particulièrement des trois fées de la nuit funèbre. Macha, Bodb et Morrigan. Macha est la plaine. Celle d'Ulster ou elle passait pour résider dans l'épopée de Cuculainn. Mais plus vaste est sa plaine. C'est celle de l'infini de l'espace dans lequel le défunt plonge lors du passage sous l'égide de Cernunos, le cerf blanc. Macha est dite être mi femme mi serpent, telle la Mélusine du sud ouest. Elle est la vouivre qui emmène la conscience dans les profondeur de l'espace jusqu'à la perte totale d'identité, de la conscience. Elle est la fée de l'énergie subtile qui guidera l'esprit tel un fil d'Ariane dans le labyrinthe des rêves, pour retrouver le chemin de l'incarnation jusqu'à Ambiuolcios. Son attribut est la dague à lame sinueuse. Bodb est la corneille. Fidèle compagne des devins tel merlin. Elle est l'annonciatrice du destin au milieu de la salle au mille miroirs. Elle est la maîtresse des artifices merveilleux ou terribles qui entraineront la conscience émergeante vers un monde d'incarnation. Son attribut est la hachette ronde et luisante, à l'image d'Esus, le bucheron qui coupe l'arbre du passé. Les souches mortes tombent dans le néant tandis que les graines semées repousseront. Puis, vient Morrigane, la fée nommée, la grande reine. La tradition d'Irlande la dit sœur et épouse du Dagda, roi des dieux. Elle préfigure Dana, la Mère de mères, on la dit à ce titre semblable à l'aurore. Imbolc est l'aurore d'une nouvelle vie. En ce sens elle est la conductrice de l'esprit du naissant comme un jet de lumière éclaboussant la nuit, imprimant dans les 5 éléments la vie depuis le vide de l'espace. Elle est la séduction parfaite créant le désir de vivre pour les êtres des 5 mondes inférieurs. On dit dans certaines traditions que trois fées président à la naissance d'un enfants, et lui apporte trois présents, trois aides durant sa vie et jusqu'à sa mort : Macha est la lueur jaillissante du cœur du Triskele poussant les êtres dans l'au-delà du monde formel. Bodb est la guide du destin qui sera pleinement accompli durant la vie à travers les trois partitions du Triskel. Morrigan est l'aboutissement de l'esprit dans l'espace lorsque celui-ci à atteint la félicité. Toute manifestation subtile de la féminité, à travers le pouvoir des fées, est à double aspect. Une aide précieuse pour ceux qui sont fidèles à leur serment, ou une entrave implacable pour les arrogants.

 

Dans ce monde sans âme où l'imaginaire, le merveilleux n'est plus qu'un divertissement, j'ai conscience qu'utiliser le mot "fée" est délicat. Il y a toujours le risque d'être perçu comme un excentrique spirituel à la sauce new âge, ou un rêveur inspiré par Harry Potter ou le seigneur des anneaux. Mais ce terme fut longtemps une source sacrée à laquelle les spiritualités du monde ont su se référer, se désaltérer jusqu'à retrouver le sens si caché et confus de l'univers dans son expression féminine. En sanscrit le terme daikini ou shakti est indissociable de la compréhension la plus profonde des textes sacrés. Par stupidité, pour quel orgueil les celtes devraient renoncer à ce trésor merveilleux ? Seul le machisme issu des trois courants monothéistes et relégué par l'athéisme justifierait cette immense lacune des celtes d'aujourd'hui. Reconnaître la nature, les montagnes, les forêts et cette faune qui compose notre cadre de vie ne dépend que de l'admiration respectueuse du ventre fécond qui les a engendré et qui les porte encore. Il n'est pas une femme qui ne porte pas en elle ce pouvoir illimité. Ne pas s'en souvenir est une trahison de soi-même, de sa propre origine, de l'environnement illimité autour de nous et du sens spirituel qui nous permet d'avancer vers l'éveil de la conscience. Chaque femme est l'émanation d'une fée, qu'elle en soit consciente ou pas, à défaut d'avoir été notre mère.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×